31 août 2010

Cocktail de bonbons

Hier, avec les copines, on s'est donné rendez-vous pour une activité ultra-fun : boire des cocktails. Il fallait à tout prix que j'essaye le Candi Bar avant de rentrer en France. J'arrêtais pas de passer devant, il y avait toujours du monde, il y avait un panneau avec une bouche rouge pulpeuse au-dessus de la porte, l'intérieur était rose (il m'arrive d'avoir des tendances beaucoup trop girlie) et surtout... surtout... il y avait le Candi (bonbon) dans le nom du bar. Pas besoin de m'en demander plus, il FALLAIT que j'aille y boire un verre, et puis ça faisait vachement Sex and the City.



Bref, après une bonne marche au soleil (canicule sur Montréal pour changer) (quoi, vous croyez qu'il fait toujours -30°C à Montréal ? Haha. Wrong) (on meurt de chaud l'été) (parfois), j'arrive devant le fameux bar, je retrouve les cocottes et on se prend un verre. C'est cool, la carte des cocktails c'est une sucette géante (on dit un suçon géant au Québec, pour la petite anecdote linguistique). Par contre, mélanges inconnus, donc va falloir se lancer et prendre des risques (non, je ne commanderais pas un cosmo).




Pour info, 2 1/2 oz, c'est des onces, échelle de mesure locale (ça fait 75 cl) et la slush, c'est un granité.  On commande, on s'extasie devant le design du bar, on récupère nos verres, super colorés, avec des bonbons au fond ou posés sur le dessus. 



C'est cool, c'est beau... Par contre, au niveau du goût... Mmmh, pas top. Sur 5 cocktails différents, il y en avait un seul vraiment bon (le Sushi pour les futurs testeurs du Candi Bar). Les autres étaient lourds, trop sucrés, avec trop de saveurs différentes. Résultat, certaines se sont rabattues sur des classiques (Bloody Caesar ou Cosmo), bien plus délectables. 



Tout ça pour dire qu'il faut y aller pour la déco, les tabourets aux pieds "jambes de femmes", le bar construit avec 80 000 Méga Blocs (gros Lego), l'allure rococo des toilettes (il y a même des double-toilettes pour faire pipi avec sa BFF), pour les gros pots de bonbons posés sur les tables. 1000 calories plus tard, on ressort quand même content(e) de son passage au Candi Bar !

Si vous voulez y faire un tour, c'est au 1148, avenue Mont-Royal Est, (514) 524-4075.

Rendez-vous sur Hellocoton !

29 août 2010

La montagne

À Montréal, il y a bien une chose avec laquelle on ne rigole pas, c'est bien la montagne. D'une altitude de 234m, bien boisé, le Mont-Royal n'est PAS une colline. Honte à celui qui ose sortir cette infamie. Le Mont-Royal, c'est la montagne de Montréal.
L'avantage, c'est que c'est comme un grand parc au cœur de la ville, où les plus sportifs enfilent leurs "sneakers" et montent en courant jusqu'au sommet, où les plus paresseux se prélassent au soleil, où les plus musiciens viennent jouer du tam-tam et autres instruments le dimanche après-midi, et où les plus joueurs se battent comme au bon vieux temps (des chevaliers) dans d'incroyables jeux de rôles (petite vidéo spécialement pour vous en fin de post).
La population que l'on y croisent est assez étrange hétéroclite.  Super sujet pour une photographe amateur !
























Les chevaliers du Mont-Royal, pour votre plus grand plaisir :

video

Rendez-vous sur Hellocoton !

Game day



Rendez-vous sur Hellocoton !

27 août 2010

Dans quelques jours...

Je rentre en France. Le gros point positif, c'est que je vais retrouver le bon fromage. Parce qu'au Québec, y a du cheddar de toutes les couleurs, plus ou moins fort, marbré, en fil, en format familial ou individuel, mais globalement, c'est la même chose. Pas vraiment de goût, impossible à étaler (ou alors, on fait griller au four), pas top pour ajouter à un plat... Et puis le gruyère, la mozzarella ou l'emmental (que l'on nomme le Suisse ici), c'est du cheddar, rapé plus ou moins finement. Donc les lasagnes, pas on les fait grillocher avec du cheddar, la salade, t'oublie les morceaux de comté, tu te contentes du cheddar découpé en cubes, la quiche, on zappe (surtout que les lardons, c'est pareil, on trouve pas, ici on mage du bacon, un point, c'est tout), et les pâtes au gruyère râpé, c'est vachement moins bon. Ils n'ont pas l'air très fan du fromage bien coulant-bien puant qu'on étale sur une bonne tranche de pain de campagne, les cousins du Québec. Remarque, je pense qu'il n'y a qu'en France qu'on aime ça.



Par contre, je pense que je vais rapidement  être en manque de pancakes, de bagels, de hot-dogs, de pickles (les gros cornichons au vinaigre que la moitié des gens retirent de leur hamburger) et de poutine (les frites recouvertes de morceaux de fromage, le tout arrosé d'une bonne sauce brune qui fait fondre le fromage sur lesdites frites, y a plein de fils, c'est super-gras et super bon). 


Va rapidement falloir que je me trouve une épicerie nord-américaine quelque part (ben quoi, y a bien des épiceries chinoises, non ?) !
Rendez-vous sur Hellocoton !

25 août 2010

J'ai envie de voir la mer

C'est dur, tout un été sans vacances. Tout un été sans pause, sans prendre l'air, la mer, le large, sans ballades en montagne... Pour me consoler, je me dis que Montréal, en été, c'est un peu comme des petites vacances. Pas de stress, des vendredis après-midi de libres, un peu (trop peu) de soleil le week-end, des terrasses à squatter, des cocktails à goûter...

Finalement, je me dis que mes prochaines vacances, je vais les mériter, en profiter à fond, je vais faire mon ermite pendant une semaine, à la montagne ou à la plage. Si je me trouve une semaine en septembre. Sinon, tant pis, je me goinfrerais de chocolat.

Hyères, France

Hyères, France

Mauricie, Québec

Bergen, Norvège


Bergen, Norvège
Rendez-vous sur Hellocoton !

22 août 2010

You've got mail




Rendez-vous sur Hellocoton !

Café et Chocolat

Je suis allée prendre un café hier, forcément, il a fallu que je craque pour un café viennois et un brownie chocolat-canneberges avec une sauce au vinaigre balsamique, chez Juliette et Chocolat.
J'm'en fous, j'ai pas de vacances, donc j'ai pas besoin de garder la ligne pour rentrer dans mon maillot de bain (non-je-ne-suis-pas-aigrie).








Rendez-vous sur Hellocoton !

19 août 2010

The city I live in

Ça fait quatre ans que je passe d'incroyables moments dans une ville merveilleuse. Montréal. Ville nord-américaine aux accents européens, cosmopolite et ouverte. Les grattes-ciel de verre contrastent avec les petites maisons aux cadres de fenêtres colorés, avec les grands parcs si vert en été et recouverts d'un manteau blanc en hiver. On l'appelle la petite New York.




C'est une des plus jolies villes que j'ai habitées, une de celles où la qualité de vie est exceptionnelle, où les gens sont ouverts et aimables, chaleureux et respectueux. Pas de stress, pas de loyers exorbitants, une ville sécuritaire, bilingue, où les cultures se mélangent, s'adaptent, se côtoient sans problèmes. Montréal, c'est la ville des restos et des bars. On peut manger mexicain, italien, vietnamien ou français, retrouver des saveurs qu'on a découvertes dans leur pays d'origine sur une petite table à chaque coin de rue, ou se laisser aller pour un restaurant aux plats si savoureux et à l'addition pas si salée que ça.




Le dimanche, sur l'île au fond là-bas, c'est la journée du Piknic Electronik. En gros, c'est une grosse aprèm' dans un parc, un pique-nique géant avec bouffe, bières et vin sur un fond de gros son électro. Quand il fait beau, c'est absolument génial.

En hiver, c'est un peu moins fun niveau activités extérieures, sauf pour les amoureux du ski et de la luge, qui peuvent trouver à 45 minutes de Montréal quelques pistes de ski sympas (bon, c'est pas les Trois Vallées, mais ça reste génial niveau qualité de neige et de poudreuse). Mais contrairement à ce que les gens croient (ceux qui sont en France et qui pensent que  l'hiver montréalais équivaut à un hiver sur l'Antarctique), on s'en sort bien ! 
1) Y a des bus qui nous amènent partout, donc on a froid le temps de sortir de la maison et de monter dans le bus
2) On a de gros manteaux bien chauds (la Canada Goose a aussi fait son effet ici)
3) Il y a 10 kilomètres de galeries souterraines, accessibles en sortant du métro, donc les journées shopping, on les passe au chaud, pas la peine de mettre le nez dehors
4) On en profite se goinfrer de bagels, de beignets, de pancakes et de muffins, parce que notre corps a besoin de sucre et de graisses féculents pour résister à -30°C
5) On a du sirop d'érable et des sucettes au sirop d'érable et rien que pour ça, l'hiver au Québec c'est gé-nial.



Au printemps, on remet tous le nez dehors, les filles ressortent les mini-jupes (parce qu'ici, les filles ne se font pas siffler quand elles portent une mini-jupe) et les mecs sont fiers de montrer  leur corps qu'ils ont musclé tout l'hiver. Les rues se refleurissent, les arbres redeviennent verts, les terrasses des bars se remplissent. L'ambiance est folle, je pense que c'est dû à toute cette attente des beaux jours.




En tout cas, pas de doutes. Quand on lit que Montréal est une des villes les plus "heureuses" de la planète, on y croit vraiment. Je me demande parfois pourquoi je rentre vers ma terre natale dans quelques semaines.

Rendez-vous sur Hellocoton !

16 août 2010

Promenade d'hiver







Rendez-vous sur Hellocoton !

Bloglovin

Follow my blog with bloglovin
Rendez-vous sur Hellocoton !

Lyon, mon amour







Délicieuse ville dont les rues sont à découvrir, les unes après les autres, au gré de promenades magiques dans les traboules ou le long des rues pavées du Vieux, sur les quais du Rhône et de la Saône ou au coeur de la Presqu'île, des dégustations de charcuterie ou de vin chaud en hiver.

Rendez-vous sur Hellocoton !